Uvira (RDC) : quatre adeptes de la prophétesse Zebiya purgeant une peine de 10 ans à la prison d’Uvira comptent interjeter appel

Uvira (RDC) : quatre adeptes de la prophétesse Zebiya purgeant une peine de 10 ans à la prison d’Uvira comptent interjeter appel

La cour d’Uvira les a condamnés il y a plus de cinq mois. Elles les a reconnus coupables de rébellion. Ils protestent contre la décision de la cour. (SOS Médias Burundi)

L’affaire remonte à 2017. Une quarantaine d’adeptes de Zebiya Ngendakumana ont été tués à Kamanyola, au Sud-Kivu (RDC). Plusieurs fidèles de cette burundaise ont été arrêtés et d’autres ont choisi de rentrer au Burundi, leur pays qu’ils avaient quitté pour suivre celle qui se déclare prophétesse.

Pour ceux qui ont été interpellés et emprisonnés, leur affaire a été portée devant la justice congolaise et bon nombre d’entre eux purgent une peine de 10 ans d’emprisonnement, accusés de rébellion.

Cinq mois après la sentence, ils se réclament innocents. Ils affirment vouloir interjeter appel. Cette fois-ci au second degré à la cour de Bukavu.

D’après la direction de la prison d’Uvira dont les quatre hommes sont locataires, les concernés doivent payer eux-mêmes les frais y relatifs équivalents à 100 dollars chacun.

La prison d’Uvira est surpeuplée. Elle compte plus de 960 prisonniers alors que sa capacité d’accueil est de 300 personnes.

Previous Rwanda : plus de 350 réfugiés burundais affectés par des troubles psychologiques en une année
Next Retour ou non à l’époque traditionnelle ?

About author