Retour ou non à l’époque traditionnelle ?

Retour ou non à l’époque traditionnelle ?

Il y a d’une part ce palais que Nkurunziza a dédié au Roi Ntare Rushatsi  et d’autre part Amasunzu, Ubusage ces coiffures « traditionnelles » que l’administrateur de Bugenyuzi ne veut pas voir.

Comme si l’époque contemporaine ne mérite pas d’être vécue, au Burundi, la volonté de Nkurunziza de revivre la monarchie n’est plus cachée. Lors de la fête de l’indépendance, le président de la République a rebaptisé plusieurs lieux publics…et le nouveau palais présidentiel a pris le nom Ntare Rushati  (le grand monarque qui fonda le royaume du Burundi et que la légende décrit comme un guerrier, conquérant… d’une longue chevelure – dreadlocks).

Alors que les autorités (pendant les séances de moralisation) insistent qu’il faut retourner à la tradition, « seul moyen de redresser le pays » (et vivre la souveraineté, en dehors du regard des colons), non loin de la capitale politique du Burundi, Spéciose Gakecuru, administrateur  de Bugenyuzi (en province de Karuzi au Centre-Est du pays) s’en prend à toute personne portant les coiffures qu’elle juge non dignes:  amasunzu et ubusage, et qu’elle qualifie de « contraires aux mœurs burundaises »,…pourtant inspirées de la tradition héritée de l’époque des monarques.Elle va loin et déclare aux porteurs du pocket-down et les habits féminins qui ne couvrent pas le corps qu’ils seront punis.

Difficile pour un burundais lambda de savoir quoi choisir  en ce qui est des croyances .D’ailleurs, le pays est l’un des rares au monde pour ne pas dire le seul qui a deux devises.

Tenez : sur les billets de banques, les documents de voyage… c’est mentionné : Unité- Travail -Progrès. Tandis que sur les monuments (à commencer par le mausolée du Prince Louis Rwagasore- héros de l’indépendance) et dans les communes…. la devise est désormais: Imana-Umwami-Uburundi.

Allons-nous assister très prochainement au retour de l’Umwami (le roi) ? Dans l’entre-temps pour ceux qui souhaitent demander de l’audience au palais présidentiel, sachez-le une fois pour toutes, vous irez KWA NTARE RUSHATSI.

Allez-vous même le lire sur le compte twitter de la state house.

Previous Uvira (RDC) : quatre adeptes de la prophétesse Zebiya purgeant une peine de 10 ans à la prison d'Uvira comptent interjeter appel
Next Willy Nyamitwe demande au CNC d'être très vigilant dans l'octroi de la carte de presse

About author

You might also like

Politique

Mwaro: disparition de sept hommes arrêtés par les renseignements

Gervais Nteziryayo , Martin Bukuru, Sigsmond Mpawenimana, Jean Marie, Philibert , Tite Nsavyimana et Eric sont introuvables. Ils avaient été interpellés par le responsable provincial des renseignements le 7 octobre

Politique

HRW: « Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU devrait renouveler le mandat de la Commission d’enquête sur le Burundi pour une année »

Lettre conjointe À l’attention des Représentants permanents des États Membres et Observateurs du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, Genève (Suisse) Madame, Monsieur le Représentant permanent, En amont

Politique

Giteranyi (Muyinga) : un responsable du CNL sous les verrous après son arrestation par des Imbonerakure

Le secrétaire du parti CNL dans la commune de Giteranyi, en province de Muyinga (Nord-Est du pays) a été interpellé jeudi dernier par des Imbonerakure (jeunesse du parti au pouvoir).