Muyinga : retard de comparution des suspects d’un meurtre d’un opposant

Muyinga : retard de comparution des suspects d’un meurtre d’un opposant

La comparution publique des prévenus dans le dossier d’assassinat d’un militant du parti CNL à Rugari le mois dernier se fait toujours attendre. Une tentative d’étouffer l’affaire, estiment des responsables du parti CNL. (SOS Médias Burundi)

Des militants du CNL parlent d’une tentative d’étouffer l’affaire.

« Nous avions cru que l’affaire allait être entendue dans une procédure de flagrance mais les magistrats instructeurs ferment les yeux sur les faits, » estime un des rescapés de l’attaque de Rugari.

Le parquet a considéré qu’il n’y a pas de preuves tangibles pour traiter le dossier en flagrance. Les membres du CNL pensent plutôt que l’affaire est sur le point d’être politisée.

« Les présumés auteurs du crime sont des Imbonerakure arrêtés sur le lieu de l’attaque par des militants du CNL, » accusent les membres du CNL.

« Nous sommes sidérés de constater que l’appareil judiciaire tente d’étouffer l’affaire, » ajoute un des leaders CNL.

En avril, un opposant est éliminé à coups de bâtons par des partisans du parti au pouvoir à Rukira en commune de Butihinda.

Aucune poursuite n’est engagée contre les auteurs présumés de l’assassinat commis en pleine journée.

C’est le président local du CNL qui croupit plutôt en prison pour s’être rendu à l’enterrement de la victime.

Previous Nyabikere (KARUSI) : un responsable communal du parti CNL condamné par la justice
Next Bujumbura : 41 cas de choléra enregistrés, l’hôpital Prince Régent Charles dit être dépassé