Burundi – RDC (RÉFUGIÉS) : Les mauvaises conditions de vie et la malnutrition font rage dans les camps de transit de réfugiés burundais

Burundi – RDC (RÉFUGIÉS) : Les mauvaises conditions de vie et la malnutrition font rage dans les camps de transit de réfugiés burundais

Les camps  de transit concernés sont Kavimvira et Sange, situés à Uvira au Sud Kivu. Ils hébergent plus de 1500 burundais. Plusieurs enfants souffrent des maladies liées à la malnutrition. Ces demandeurs d’asile appellent à l’aide d’urgence. (SOS Médias Burundi)

Ces burundais alertent qu’ils reçoivent une très petite quantité de vivres qui ne peuvent pas  les permettre de joindre les deux bouts du mois.

“C’est une situation qui ne nous serve à rien. On ne vit pas et on ne meurt pas non plus. Nous mangeons une seule fois par jour”, témoigne une mère du camp de Kavimvira, ajoutant que plusieurs enfants et même des adultes sont menacés par des maladies liées à malnutrition.

Ils regrettent qu’ils sont obligés de mendier dans les communautés congolaises environnantes.

Le camp de transit de Kavimvira héberge plus de 1000 personnes. “Il est saturé à tel point que nous n’avons même pas où dormir. Les hommes ont leur hangar alors que les femmes et les enfants partagent  un autre hangar”, disent des burundais demandeurs d’asile. Ils se lamentent aussi que cet état de chose risque d’entraîner des dislocations familiales.

Au camp de transit de Sange qui abrite plus de 500 personnes, ces mauvaises conditions de vie poussent certains réfugiés à passer la nuit à la belle étoile sans aucune couverture, disent des Burundais demandeurs d’asile

Les chiffres de burundais qui demandent asile ne cessent d’augmenter du jour au lendemain, selon des sources proches du HCR.

Previous Bubanza : les journalistes d'Iwacu et leur chauffeur passent leur deuxième nuit en détention
Next Human Rights Watch exige la libération immédiate des journalistes d'Iwacu