Un groupe armé a attaqué deux positions militaires de Mabayi (Cibitoke)


Les faits se sont produits dans la nuit de samedi à dimanche en pleine forêt de la Kibira. (SOS Médias Burundi)

Des sources administratives à Mabayi confirment l’attaque contre deux positions militaires burundaises situées sur les collines de Gafumbegeti et Gitukura. « Un groupe d’hommes armés s’en est pris à des militaires postés dans la réserve », précisent-elles sans fournir d’informations sur le bilan de l’assaut.

Un Imbonerakure (jeune du parti au pouvoir) collaborant avec les forces de sécurité (FDNB) s’est confié à SOS Médias Burundi. Il dit avoir échappé à l’attaque : « J’étais couché à environ un kilomètre de là. Des inconnus ont ouvert le feu sur les militaires. Les autres jeunes qui étaient avec moi ont fui. C’était la panique ». Et d’ajouter inquiet :  «Je n’ai plus de nouvelles d’eux, j’essaie de les joindre. J’ignore s’ils sont encore en vie ».

L’administration locale en présence des forces de l’ordre, a organisé une réunion ce dimanche à Gafumbegeti avec la population dans le but de rassurer.

Un représentant des forces armées en charge de la sécurité à Mabayi et Bukinanyana se veut rassurant. Selon lui, la situation est sous le contrôle même si le contact avec les positions visées n’est toujours pas établi.

Une forte présence de militaires a été remarquée dans le chef-lieu de Mabayi hier soir, selon des habitants.

Une zone en ébullition.

La zone de Mabayi est située aux confins de la frontière avec le Congo et à cheval entre le Burundi et le Rwanda. Ces dernières semaines, plusieurs groupes d’hommes armés effectuent des navettes dans cette région. Récemment, une attaque a été menée dans le même périmètre côté rwandais (district de Bweyeye). Non loin de là, dans la nuit du 6 au 7 novembre, à Bubanza (Burundi), des rebelles en provenance du Congo ont été surpris par les forces de sécurité burundaises et des Imbonerakure, faisant des victimes de part et d’autre.