Mutaho (Gitega, Centre du Pays) : interpellation d’un défenseur des droits humains


Dispensaire spécialisé dans le traitement des victimes de violences basées sur le genre

Prosper Manirakiza, ancien représentant de la PARCEM (Parole et Action pour le Changement de Mentalités), une ONG locale suspendue en juin de cette année a été interpellé par la police hier soir à son domicile au chef-lieu de la commune de Mutaho. Son arrestation serait liée à la dénonciation d’un viol présumé sur une domestique. Il est détenu au cachot de la police à Gitega. (SOS Médias Burundi)

L’activiste est parmi les personnes qui ont dénoncé le viol d’une domestique par son patron, un cadre du CNDD-FDD à Mutaho.

Selon des sources locales, d’autres activistes ayant dénoncé le viol seraient en cavale. Des activistes locaux pensent que des autorités judiciaires veulent trouver des boucs émissaires et protéger l’auteur présumé.