Nakivale-Ouganda : les réfugiés burundais albinos demandent une assistance particulière

Nakivale-Ouganda : les réfugiés burundais albinos demandent une assistance particulière

Le camp de Nakivale abrite une quarantaine d’Albinos burundais. Ils affirment faire face au manque d’alimentation en vitamine utile à leur peau très vulnérable aux maladies et à d’autres menaces naturelles.Ces derniers demandent une sécurité physique et une assistance particulière en raison de leur état de santé. (SOS Médias Burundi)

Selon nos sources,  bon nombre d’albinos burundais sont isolés dans leur  partie  au camp de Nakivale en Ouganda.

Les mêmes sources indiquent que ces albinos évoquent des risques et défis en termes sécuritaire, médical, alimentaire et social. Ils manquent également  d’aide financière annexé à l’incompréhension sociale dans leur voisinage à cause de leur isolement, ce qui aggrave leur situation.

Ces réfugiés burundais indiquent qu’ils n’ont jamais bénéficié d’une alimentation qui pourra les aider à développer un système immunitaire, souvent conseillé par les experts de la santé.

L’association des albinos à Nakivale  affirme avoir fait connaître les  dangers auxquels sont exposés ses membres au HCR et ses partenaires locaux, en vain.

Selon une source au sein du HCR, cette organisation onusienne ne peut pas s’occuper de tous les groupes particuliers des réfugiés. »On donne une même alimentation à tout le monde, il appartient à eux de se débrouiller” précise-t-elle.

La dernière assistance date de juillet 2018 quand l’APRODH, ONG burundaise de défense des droits humains, leur avait accordé des chapeaux.

Ils demandent à toute âme charitable de leur venir en aide.

Previous Le président Nkurunziza dresse un bilan positif de ses 15ans de pouvoir et rejette ses échecs sur la communauté internationale
Next RDC: un cadre du HCR enlevé avec deux gardiens