La population contrainte de contribuer pour la réussite de la croisade du parti au pouvoir à Rumonge

La population contrainte de contribuer pour la réussite de la croisade du parti au pouvoir à Rumonge

Certains chefs des services publics ou privés ont écrit des lettres de demande des contributions en vue de l’organisation de la croisade du parti CNDD -FDD dans toutes le communes de la province de Rumonge (sud-ouest du Burundi).  Des militants du parti au pouvoir ont même été déployés sur toutes les collines pour collecter des vivres. (SOS Médias Burundi)

Des sources locales précisent que la collecte des contributions a été systématiquement faite. Elle a été faite ménage par ménage.  Des commerçants ambulants qui vendent de  l’huile de palme au parking de Rumonge, des boutiquiers et d’autres exerçant des activités diverses ont été sommés de donner la contribution,  fixée selon les activités exercées par chaque contributeur.

Des habitants disent que «le poids des contributions forcées sur eux est plus lourd ». Déjà, elles s’ajoutent aux récentes contributions exigées par  l’autorité provinciale afin de financer la construction d’un immeuble qui servira de bureau de la province. Le personnel de chaque école par exemple a été obligé de contribuer à hauteur de cinquante mille francs burundais, soit la valeur de deux sacs de ciment.

D’autres ont témoigné à SOS Médias Burundi qu’ils donnent  la contribution «pour sauver la peau » au moment où des commerçants affirment qu’il s’agit d’une stratégie de protéger  leur business. « Nos activités s’arrêteraient si nous nous opposions à la demande », disent-ils. 

Ce mercredi, les responsables administratifs et du marché central de Rumonge ont tenté de fermer le marché pour forcer les commerçants de rejoindre les militants du parti CNDD-FDD dans la croisade organisée au niveau provincial. «C’est une façon de nous faire adhérer de force indirectement au parti présidentiel », dénoncent des commerçants.

Après les croisades du parti au pouvoir organisées dans toutes les provinces du Burundi, une grande croisade est attendue dans la capitale politique Gitega (centre du Burundi) dès aujourd’hui jusqu’à dimanche, le jour du congrès du CNDD-FDD à l’issu duquel son candidat présidentiel sera dévoilé.

Previous Le PAM compte diminuer son aide aux réfugiés burundais de Lusenda en RDC
Next Le gouvernement accorde une 5ème tranche d’indemnités pour corriger les disparités salariales