Plus de 220 ménages de réfugiés burundais rapatriés de la Tanzanie


Le rapatriement concerne surtout les réfugiés du camp de Nduta et Mtendeli. 221 ménages composés de près de 700 personnes ont été rapatriés ce mardi. (SOS Médias Burundi)

221 ménages des camps de réfugiés de Nduta et Mtendeli ont d’abord passé deux nuits dans des hangars d’attente à Nduta, avant d’être embarqués dans des coasters vers le Burundi ce mardi. Ils constituent près de 700 personnes en tout. Elles sont essentiellement des femmes et enfants. Elles sont principalement originaires des provinces de Makamba et Ruyigi (respectivement au Sud et à l’Est du Burundi). C’est le premier groupe de Burundais rapatriés volontairement depuis ce mois de Février 2020.

Depuis quelques temps,  il se manifestait une certaine réticence face au retour volontaire des réfugiés burundais.

Des sources à l’intérieur des camps précisent qu’il a fallu que les autorités tanzaniennes usent encore de la force et des mesures contraignantes pour les pousser à rentrer.  En janvier dernier, différentes autorités tanzaniennes avaient menacé les réfugiés de rentrer avant les élections de mai 2020.

Toutefois, il s’observe encore un mouvement croisé de rapatriés et d’exilés.

Parmi ceux qui fuient le Burundi, il y en a d’un côté de nouveaux arrivants et de l’autre des rapatriés qui encourent des menaces de mort et qui choisissent de reprendre le chemin de l’exil.