Des familles des militaires arrêtés en provenance de la Somalie dénoncent un traitement exclusif

Des familles des militaires arrêtés en provenance de la Somalie dénoncent un traitement exclusif

Des proches des militaires détenus dans les cachots de la police militaire à Bujumbura depuis la semaine dernière dénoncent ce qu’ils qualifient de  » caractère penchant » dans le traitement des dossiers d’une trentaine de militaires qui ont été arrêtés alors qu’ils rentraient d’une mission de maintien de la paix en Somalie. Ils demandent à ce que les dossiers soient traités avec équité. (SOS médias Burundi)

Le cas qui a suscité des interrogations est celui du capitaine Bienfait Nsengiyumva, un ex PMPA ( ex-partis et mouvements politiques armés), il vient d’être libéré alors que ses compagnons sont détenus dans les cachots de la police militaire. Il avait été arrêté avec cinq autres officiers et trente autres militaires dont des sous-officiers et hommes de troupe.

Ces militaires sont accusés d’avoir commis des fautes de service lors de leur mission en Somalie au sein de l’Amisom( Mission de l’Union Africaine en Somalie).
Selon les témoignages des familles des détenus, il est inconcevable et incompréhensible que cet officier soit relâché au moment où le reste de l’équipe reste retenu à la police militaire.
D’après nos sources, aucun membre du groupe n’avait été interrogé par l’auditorat militaire jusqu’à mercredi 11 mars.

Des proches de ses coaccusés estiment qu’il aurait été libéré grâce à ses origines « ex PMPA ».
Il aurait également joué un rôle dans la répression des manifestations dans le sud de la ville de Bujumbura en zone de Musaga en 2015. Un acte apprécié par sa hiérarchie, d’après des sources militaires.

Les familles des militaires qui sont toujours en détention demandent aux responsables militaires et surtout ceux de l’auditorat militaire de traiter l’affaire avec équité, humanité et impartialité.

Previous L'ONU prévient qu' il risque d' y avoir des atrocités plus graves à l'approche des élections au Burundi
Next Pierre Nkurunziza s'autoproclame Guide Suprême du Patriotisme

About author

You might also like

AMISOM

36 militaires dont 5 officiers en détention après avoir servi en Somalie

Ils sont détenus dans les cachots de la police militaire dans le centre de la capitale économique Bujumbura. Selon des sources à l’aéroport international de Bujumbura, ils ont été interpellés

AMISOM

Burundi: le gouvernement reconnait le retard dans le payement de ses militaires en mission de maintien de la paix

Le ministre de la défense nationale et des anciens combattants a présenté ce vendredi le bilan des réalisations de son ministère durant les 3 derniers mois. Alain Tribert Mutabazi a