Covid-19: des camps de réfugiés burundais en RDC sur le qui-vive


Alors que tout le pays est soumis à des mesures de précaution contre la pandémie du Coronavirus en RDC, les camps de réfugiés burundais ne sont pas épargnés. Plusieurs points de lavage de mains ont été installés à l’entrée comme à l’intérieur des Camps. (SOS Médias Burundi)

A l’entrée du camp de Mulongwe, situé dans le territoire de Fizi au Sud-Kivu, des agents de la santé testent la température de tout passant. A coté, un seau d’eau avec du savon pour se laver les mains. Il s’agit des mesures prises pour limiter la propagation du Coronavirus, déjà avéré dans cette province de l’est de la RDC.

“Des salles de cinéma, des églises, des marchés, des écoles et autres lieux publics ont été fermés provisoirement. Nous sommes recommandés de nous laver les mains chaque fois que nous sortons de la maison, les rassemblements de plus de 20 personnes dans le camp sont interdits”, a souligné Ntamubano Dominique, représentant des réfugiés dans le camp de Mulongwe.

Le camp de transit de Sange territoire d’Uvira), toujours dans le Sud-Kivu est aussi soumis à des conditions similaires pour observer des règles d’hygiène.

Cependant, dans ce camp, comme dans l’autre camp de transit installé à Kavimvira dans le même territoire, il est très difficile, voire impossible d’appliquer les règles d’hygiène et de distanciation sociale. Plusieurs personnes partagent des salles trop étroites.

La commission nationale en charge des réfugiés s’active pour faire respecter des mesures qui ont été décrétées par le président Felix Tshisekedi Tshilombo dans un pays où le confinement partiel a déjà été annoncé suite à l’augmentation des cas confirmés de la pandémie.