Rurambo-RDC : des déplacés de Rurambo sont rentrés

Rurambo-RDC : des déplacés de Rurambo sont rentrés

Environ 1500 déplacés originaires de Rurambo, groupement de Kigoma dans le territoire d’Uvira (province du Sud-Kivu à l’est de la RDC) sont retournés chez eux ce lundi. (SOS Médias Burundi)

Les concernés occupaient des sites pour déplacés dans la plaine de la Rusizi depuis un an.

Ils avaient fui les attaques des groupes armés Red Tabara et les Maï Maï, présents dans la région.

La majorité des habitants qui ont choisi de regagner leur village d’origine sont issus de la communauté Banyamulenge.

Jolie Nyantore est une mère de huit enfants. Elle va s’installer de nouveau à Kahololo.

« Même si les rebelles ont incendié ma maison et pillé mes bêtes, je dois retourner chez moi car les conditions de vie ici sont pénibles », a-t-elle témoigné. La même raison a poussé Jérémie Sebaganwa à quitter le site de Bwegera pour rentrer chez lui à Bibangwa. Cela faisait une année sans y mettre les pieds.

Yves Muragizi est le représentant des déplacés de Rurambo qui sont rentrés. Il affirme que le retour est facilité par le roi des Bafulero, l’état-major de l’armée congolaise dans la région et les natifs de Rurambo.

Le retour intervient au moment où le mouvement rebelle burundais Red Tabara a quitté certaines de ses positions à Rurambo et ses environs après les combats qui ont opposé ses hommes à l’armée burundaise, selon la société civile à Uvira.

_________________

Photo : des femmes Banyamulenge et leurs enfants en attente de retourner sur leur village d’origine à Rurambo, après un séjour d’une année dans un site de déplacés, le 30 mai 2022

Previous Makamba : des entraînements paramilitaires des Imbonerakure inquiètent
Next Kakuma (Kenya) : des maladies des mains sales déclarées