Nduta (Tanzanie) : recrudescence de l’insécurité après deux semaines d’accalmie au camp


Nduta Réfugiés Tanzanie Burundi

Des hommes armés se font remarquer au camp de réfugiés burundais de Nduta en Tanzanie depuis dimanche dernier. Les réfugiés s’inquiètent pour leur sécurité. (SOS Médias Burundi)

D’après des réfugiés burundais du camp de Nduta, cinq hommes lourdement armés de fusils et d’armes blanches terrorisent les réfugiés de la zone 4 du camp depuis la nuit de dimanche dernier. Ils décrient l’inaction de la police.

Chaque fois que nous demandons secours à la police, elle arrive après l’incident. Ce dimanche, les éléments de la police sont intervenus plus de 6 heures après le passage de ces malfaiteurs armés

Réfugiés

Ils craignent pour leur sécurité. Ces réfugiés indiquent que des arrestations et disparitions forcées continuent.

Cela montre que la Tanzanie ne veut pas protéger les réfugiés ou bien elle est complice

des Burundais du camp

“Une fois que quelqu’un est arrêté, on ne le voit plus. Les cachots de la police sont aussi surpeuplés ici au camp. Nous demandons au HCR et aux défenseurs des droits de l’homme de se rendre dans ces lieux de détention pour faire le constat ».