Muyinga : tension après le meurtre d’un administratif

Muyinga : tension après le meurtre d’un administratif

Un climat de suspicion règne en commune de Butihinda entre les militants du parti CNL et ceux du CNDD-FDD. C’est après qu’un administratif à la base ait été tué par des inconnus. (SOS Médias Burundi)

Selon des sources locales, la tension a commencé à se manifester il y a deux jours. C’est après le meurtre d’un chef collinaire dans la commune de Butihinda, en province de Muyinga, (nord-est du pays).

Des militants du parti au pouvoir accusent des membres du parti d’opposition CNL d’être auteurs de l’assassinat. La victime était membre du CNDD-FDD.

Cinq personnes, toutes membres du CNL ont déjà été arrêtées.

Des responsables du principal parti d’opposition dénoncent ce qu’ils qualifient de « prétexte pour écarter leur parti » et exigent des enquêtes indépendantes.

En province de Muyinga, en l’espace de cinq mois, des bagarres entre militants du CNL et ceux du CNDD-FDD ont déjà fait un mort et plusieurs blessés. Quatre jeunes du parti au pouvoir ont été condamnés par le tribunal de la province à la prison à vie le 8 Octobre dernier. Ils ont été reconnus coupables de meurtre d’un opposant.

Previous RDC (Sud-Kivu) : trois personnes arrêtées accusées de collaborer avec un groupe armé burundais
Next Gashikanwa (Ngozi) : cinq permanences du CNL démolies en une seule nuit