Bubanza: Surprise comparution des 4 journalistes du groupe de presse Iwacu et leur chauffeur


Les quatre journalistes du groupe de presse Iwacu et leur chauffeur ont brièvement comparu devant la chambre de conseil de la cour d’appel de Ntahangwa en itinérance à Bubanza dans l’après-midi de ce lundi. Leurs avocats s’attendaient à l’audience du 18 Novembre comme la cour l’avait indiqué dernièrement et n’avaient pas été informés. Les détenus ont refusé de plaider sans l’assistance des avocats. (SOS Médias Burundi)

Un des avocats qui assiste nos confrères et consœurs d’Iwacu et leur chauffeur indique que l’audience était quasiment surprise. «Ni nos clients, ni l’équipe de leurs avocats n’étaient au courant de l’audience », confirme Maître Martin Ndayisaba.

Il fait savoir que le  rendez-vous était fixé au18 Novembre en cours.

Les juges de la cour d’appel de Ntahangwa (Nord de la ville de Bujumbura) qui s’étaient déplacés à Bubanza n’ont pas déterminé le jour  de la prochaine audience.

À ce stade, les juges doivent décider la remise en liberté des employés du groupe de presse Iwacu ou leur maintien en détention. S’ils ne sont pas relâchés, leur affaire devra être fixée devant le tribunal de grande instance de Bubanza et ce serait le débat au fond.

Les quatre journalistes d’Iwacu et leur chauffeur viennent de passer 21 jours en détention. Arrêtés en plein reportage à Musigati dans la province de Bubanza le 22 Octobre dernier, ils ont été accusés par le substitut du procureur dans la province de « complicité d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État. »