Nduta (Tanzanie) : plus de 10 réfugiés burundais arrêtés depuis samedi dernier

Nduta (Tanzanie) : plus de 10 réfugiés burundais arrêtés depuis samedi dernier

Des réfugiés burundais essaient de sortir des camps pour aller faire le business à l’extérieur, après la suspension de toutes les activités commerciales. La police tanzanienne fait tout pour les arrêter. (SOS Médias Burundi)

Plus de 10 Burundais ont déjà été interpellés dans le camp de Nduta depuis samedi.

Selon des sources locales, c’est une opération de la police tanzanienne lancée dans les localités environnantes des camps de réfugiés.

La police a renforcé ses éléments pour empêcher tout mouvement de sortie et d’entrée dans les camps de Nduta, Mtendeli et Nyarugusu.

Ces mesures ont été prises après la fermeture des marchés, stands et boutiques à l’intérieur de tous les camps.

La police veut empêcher que les réfugiés aillent vendre leurs articles à l’extérieur. Celui qui est attrapé doit être arrêté, indiquent les mêmes sources.

“Nous ne sommes pas autorisés à sortir des camps. Celui qui tente de sortir est pris comme un ennemi. Il est arrêté et immédiatement détenu. Nous ne savons même pas où les nôtres sont détenus car nous ne pouvons pas aller les voir”, ajoutent des sources à Nduta.

Les articles saisis sont aussi confisqués.

Les réfugiés parlent de pression pour les forcer au rapatriement. Ils demandent qu’ils soient sécurisés.

Previous Nakivale (Ouganda) : des réfugiés burundais font des travaux champêtres pour améliorer leur vie
Next Rango ( Kayanza) : quatre militants du CNL blessés