La  Coopérative d’Épargne et de Crédit Mutuel en ligne de mire de la justice

La Coopérative d’Épargne et de Crédit Mutuel en ligne de mire de la justice

Nimbona Nestor, chef d’agence de la microfinance CECM à Bubanza est sous mandat d’arrêt depuis jeudi après-midi. Quatre autres employés de cette institution sont aussi poursuivis. Ils sont  accusés de détournement, d’amputation dommageable et d’autres délits. (SOS Médias Burundi)

 Avant que ces employés soient arrêtés, plusieurs affiliés à  cette microfinance ont formulé des plaintes contre l’institution. Entre autres plaintes, ils disent être poursuivis  pour des crédits non perçus.

La justice poursuit 4 employés de cette coopérative.

Le chargé de crédits qui a commencé à rembourser l’argent reste libre, mais le  chef d’agence qui s’est désisté d’honorer son engagement écrit devant le magistrat instructeur du dossier est sous les verrous.

Il explique avoir signé l’acte d’engagement sous  menaces.

Il est locataire de la prison centrale depuis  jeudi dernier.

Pour tout, plus de vingt millions de FBU auraient été indûment encaissés par le chef d’agence et le chargé des crédits.

La coopérative a déjà pris quelques mesures. Le responsable du service crédit a été suspendu et le chef d’agence a provisoirement été remplacé.

Cette agence offre des microcrédits aux petites entreprises, surtout des crédits collectifs, un grand avantage pour des demandeurs de crédits- logement.

Previous L'intolérance politique s'observe encore à Cibitoke
Next Photo de la semaine : Un homme porté sur le dos pour traverser une avenue pleine de boue