Trois personnes battues et interpellées par des Imbonerakure à Makamba


Boaz Nihorimbere et Jean Ndayambaje, deux commerçants et un autre citoyen ont été battus hier avant d’être interpellés par des Imbonerakure au centre de négoce de Gatwe sur la colline de Sampeke, en commune de Kayogoro dans la province de Makamba (Sud du Burundi). Soupçonnés d’être des sorciers, les trois individus sont détenus dans le cachot de la police locale. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins des Imbonerakure se sont attaqués à plusieurs commerçants locaux les accusant d’user des pratiques superstitieuses pour attirer la clientèle.  » Dans cette chasse, deux commerçants ont été interpellés et battus par un groupe de jeunes du CNDD-FDD de la colline de Sampeke dirigé par Jean Bosco Ntakirutimana, représentant des Imbonerakure sur cette colline en même temps beau-frère de l’administrateur de Kayogoro. Ils ont également arrêté un homme qui faisait partie d’un groupe de personnes qui se sont opposées au passage à tabac de ces commerçants », affirment-ils.

Les trois interpellés sont détenus au cachot de la police locale à Kayogoro depuis hier.

Cinq autres individus sont recherchés par la police, d’après nos sources.
Ils figurent parmi ceux qui ont dénoncé ouvertement le traitement infligé aux commerçants.

Les habitants de cette colline demandent aux autorités administratives et policières de rappeler à l’ordre les jeunes du CNDD-FDD.

Plusieurs rapports des organisations de défense des droits humains dont Human Rights Watch ont dernièrement dénoncé « une jeunesse du CNDD-FDD qui se substitue aux forces de l’ordre jusqu’à exiger des amendes aux citoyens qui s’opposent à leur pratique ».
Le parti au pouvoir a de son côté, toujours soutenu ses jeunes insistant que » le délit est individuel  » et que « ceux qui les qualifient de milice sont des ennemis de la nation qui servent les colons ».