Gatumba : une campagne de solidarité pour aider les sinistrés


Le week-end dernier, près de 28 000 personnes regroupées dans environ 6 000 familles ont quitté leur ménage en zone de Gatumba. En cause, le débordement la rivière Rusizi qui a tout détruit sur son passage. Le gouvernement burundais appelle les provinces à collecter des aides pour venir en aide. (SOS Médias Burundi)

Pour répondre à l’urgence, le ministère en charge de la gestion des catastrophes affirme avoir distribué 330 cartons de lait et 113 cartons de biscuits. Quant au ministère en charge de la solidarité, il aurait collecté 24 tonnes de riz.

Les autorités sont toutefois conscientes que cette aide reste insignifiante d’où l’appel à une solidarité nationale.

Ce qui vous arrive est arrivé aux autres, nous avons élaboré un plan de solidarité nationale. Toutes les provinces vont être sollicitées, chacune avec les moyens dont elle dispose pour que tous les Burundais puissent vous assister.

Pascal Barandagiye, ministre de l’intérieur s’adressant à des sinistrés

En attendant l’aide, les familles réclament un site où elles peuvent s’installer.

Nous dormons à la belle étoile sur le macadam. Il n’y a ni eau, ni toilette. Nous manquons de tout. Nous implorons le gouvernement de nous trouver un endroit où nous pourrons avoir des toilettes et de l’eau potable sinon les maladies vont s’attaquer à nous.

Une mère de famille rencontrée sur la chaussée d’Uvira hier.

Dans la province voisine de Bubanza, au moins une personne est morte le week-end dernier. Une école, trente maisons, des boutiques et des champs de cultures ont été soi détruits ou endommagés.