« Halte au troisième mandat » alerte sur la situation des droits de l’Homme au Burundi (communiqué)

« Halte au troisième mandat » alerte sur la situation des droits de l’Homme au Burundi (communiqué)

Ce dimanche 26 avril marque le début – il y a 5 ans – des manifestations contre le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza. Le mouvement « Halte au troisième mandat » constitué d’activistes en exil déplorent dans un communiqué « une situation sombre » s’agissant des droits humains au Burundi. (SOS Médias Burundi)

Selon les signataires, la stigmatisation des opinions discordantes se poursuit avec une volonté « d’ethniciser une crise pourtant politique ».

« Halte au troisième mandat » dénonce « la continuité des atrocités ». Il désigne « les agents du pouvoir et les Imbonerakure » comme seuls responsables des exactions commises.

Communiqué en ligne ici : https://www.sosmediasburundi.org/wp-content/uploads/2020/04/Déclaration-cinquième-anniversaire-corrigée-FIN-1.pdf

__________________________

Image : des policiers lancent des gaz lacrymogène lors d’une manifestation dans la zone de Ngagara (Bujumbura Mairie)

Previous Élections 2020 : l'administrateur de Nyabihanga (Mwaro) refuse un terrain pour un meeting du CNL
Next Rugombo : des Imbonerakure paradent