Rugombo : des Imbonerakure paradent

Rugombo : des Imbonerakure paradent

Des centaines d’Imbonerakure ont participé à un défilé ce dimanche. Ils ont effectué le parcours Cibitoke- Rugombo. L’opposition dénonce « une intimidation » à la veille du début officiel de la campagne électorale. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins, ils n’ont pas tarder à proférer des menaces de mort contre les opposants durant leurs premiers chant.

En tricots de même couleur, treillis et bottines de militaire et policier, des centaines d’Imbonerakure ont débarqué à Cibitoke ce matin à bord de camions.

Ils semblaient colère. Ils ont scandé leur refus de voir Agathon Rwasa, président. Ils ont menacé de tuer ses militants.

Témoins

Les manifestants pro-pouvoir ont marché de Cibitoke à Rugombo. Ils se sont réunis dans le stade communal où ils se sont livrés à des démonstrations paramilitaires.

D’après un représentant local des Imbonerakure, l’événement avait pour objectif « de faire peur aux opposants. »

Des habitants de Rugombo affirment avoir été terrifiés.

On était habitué à de telles démonstrations, mais aujourd’hui, c’était terrible. Ils étaient énervés, d’une rare méchanceté. À leur passage, on frissonnait .

Habitants

Joints par SOS Médias Burundi, des opposants locaux sont déterminés à poursuivre la lutte politique. Ils disent être habitués à de telles menaces et demandent à la population « de vaincre la peur » en participant aux différents scrutins.

Le gouverneur de la province, Joseph Iteritekas s’est engagé à ce que la campagne et les élections se passent dans un climat apaisé en organisant notamment une réunion avec les parties prenantes.

_________________

Photo : un Imbonerakure lors d’un rassemblement de militants CNDD-FDD à Bujumbura

Previous « Halte au troisième mandat » alerte sur la situation des droits de l'Homme au Burundi (communiqué)
Next Nyanza-Lac : les élèves appelés à voter pour le CNDD-FDD