Covid-19 : un cluster à la prison de Ngozi ? (témoignages)


En une semaine, trois prisonniers de la prison centrale de Ngozi (Nord-Burundi) sont morts à l’hôpital. Des sources locales indiquent qu’ils présentaient des symptômes liés au Coronavirus. ( SOS Médias Burundi)

Les prisonniers ont succombé après quelques jours d’hospitalisation à Ngozi. Ils avait été admis préalablement dans un dispensaire de la prison.

Symptômes

Nous, on a vu qu’ils avaient tous les symptômes de la pandémie ; à la radio, ils en parlent de la pandémie, on est un un peu au courant… Tandis que les responsables de la prison ne nous disent rien. Par contre, on nous a appelé pour aller enterrer ceux qui sont morts.

Un prisonnier sous couvert d’anonymat

Évacués en pleine nuit

Vendredi dernier, deux autres détenus, Issa et Rusake ont été évacués vers une structure sanitaire. Ils ne sont pas passés par le dispensaire, relatent nos observateurs. « Le docteur a été appelé en pleine nuit car ils étaient en très mauvais état. Ils ont été vite transférés à l’extérieur », raconte un autre prisonnier qui dit ignorer l’hôpital où ils sont soignés.

Communication pénitentiaire en panne

La direction de la prison reste silencieuse, constatent les prisonniers. Depuis quelques temps, les messages qu’elle souhaite transmettre sont relayés par le Chef des prisonniers dit « Général », ce fut le cas hier soir.

Le directeur avait l’habitude lui-même de s’enquérir de la situation quand il arrive qu’il y ait beaucoup de malades. En ce moment, il ne met plus les pieds ici. Le message du Général dit qu’il n’y a pas de quoi s’alarmer, il n’y a pas que le Covid-19. La maladie concernant les personnes décédées n’a pas encore été diagnostiquée, c’est ce qu’il a dit.

Des prisonniers

Tuberculose

Le dispensaire de la prison accueille également des personnes atteintes de tuberculose. Elles ne seraient pas isolées des détenus présentant les signes cliniques du Coronavirus, d’après les témoignages que nous avons recueillis. « La capacité d’accueil du dispensaire est de loin dépassée. Nous craignons le pire », ajoute-t-on.

La prison centrale de Ngozi compte plus de 2000 détenus.

__________________________

Photo : des membres du CNDD-FDD se lavent les mains avec du gel désinfectant lors d’un meeting