Mabayi: découverte de cinq cadavres en tenue militaire


Ils ont été vus ce matin par des gardes forestiers en patrouille sur la sous-colline de Mushanga, colline de Gafumbegeti en zone de Butahana dans la commune de Mabayi (province de Cibitoke, nord-ouest du Burundi). Dans la nuit de lundi à mardi, deux militaires burundais ont été tués et quatre autres grièvement blessés dans une attaque menée par un groupe armé parlant le Kinyarwanda dans la localité. Un responsable militaire dans la région s’est contenté de nier l’information sans donner des explications. (SOS Médias Burundi)

D’après des témoins oculaires, tous les cinq corps présentaient des impacts de balles au niveau du thorax et de la tête.

« Tous avaient sur eux des tenues militaires de l’armée burundaise. Ils étaient couverts de beaucoup de sang », ont-ils remarqué.

Des habitants accusent des militaires postés sur la localité d’avoir refusé d’aller faire le constat.

« Quand on les a alertés, ils se sont contentés de dire qu’ils sont au courant de la situation et qu’ils ont transmis l’information à leur hiérarchie « ,ont raconté à SOS Médias Burundi des habitants de Gafumbegeti.

Un responsable de la FDNB (Force de Défense Nationale du Burundi) dans la région a nié les allégations. Il a toutefois reconnu que des affrontements ont opposé un groupe d’hommes armés à des militaires burundais dans la réserve naturelle de la Kibira dans la nuit de lundi à mardi.

Le chef de colline de Gafumbegeti a été interpellé ce matin. Il est accusé de collaborer avec des hommes armés installés dans la Kibira.
L’homme n’est pas à sa première arrestation pour la même raison, selon des sources locales.