Bujumbura: le Directeur général de l’Otraco arrêté par les renseignements


Albert Maniratunga directeur général de l’Otraco (office du transport en commun) et ex directeur général de l’agence burundaise de l’aviation civile a été appréhendé hier avant d’être acheminé au quartier général du SNR (service national de renseignements) dans la capitale économique Bujumbura. Il serait, selon des sources proches du dossier, accusé de détournement de fonds dans cette entreprise publique. (SOS Médias Burundi)

L’arrestation de M. Maniratunga a surpris plus d’un.

Connu pour ses positions sur les réseaux sociaux, ses messages le montrent comme un fervent supporter du parti CNDD-FDD en multipliant des éloges pour son parti, et des insultes aux opposants et aux membres de la société civile en exil.

Selon nos sources, l’homme qui a occupé de postes juteux depuis des années serait accusé d’un détournement de fonds publics à l’institution dont il était jusqu’ici responsable.

« Il a octroyé un marché de confection d’un nouveau contrôle technique biométrique à une société, mais il aurait mis en place son système de garder une partie de recettes qui échappent aux caisses de l’État. Il l’a fait en complicité avec certains salariés de l’entreprise », ont confié à SOS Médias Burundi des employés de l’Otraco.

L’ordre de son arrestation serait venu de la présidence, après plusieurs manœuvres de la part de certains cadres et hauts fonctionnaires de l’État issus du CNDD-FDD de le protéger.

___________

Photo: Albert Maniratunga DG de l’OTRACO, lors de la campagne électorale de 2020. / DR