Bujumbura : des Imbonerakure ont tabassé quatre militants du CNL à Kiyenzi

Bujumbura : des Imbonerakure ont tabassé quatre militants du CNL à Kiyenzi

Quatre hommes membres du parti CNL ont été tabassés par des membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir dimanche soir. Ils les ont trouvé dans un bar sur la colline de Gisovu en zone de Kiyenzi de la commune de Kanyosha (province de Bujumbura, ouest du Burundi). Les blessés ont dû être évacués dans un hôpital de la capitale économique Bujumbura, la structure de soins locale ayant refusé de les recevoir. (SOS Médias Burundi)

Il s’agit de Salomon Ciza, Albert Minani, Patrick Hasabamagara et Jean Luc Ndikumana.

Ils ont été attaqués par des jeunes Imbonerakure armés de gourdins qui les ont tabassés sous prétexte qu’ils tenaient une réunion clandestine. Le propriétaire du Bar a essayé de les en empêcher, en vain. « Patrick Hasabamagara a tellement reçu des coups qu’il a perdu connaissance. Jean Luc lui a perdu deux dents », disent des témoins oculaires.

C’est le chef de zone de Kiyenzi qui a mis fin au passage à tabac des quatre opposants. La structure de soins locale ayant refusé de les recevoir, les quatre hommes ont été transférés dans un hôpital de la capitale économique Bujumbura, non loin de leur localité.

Les concernés venaient de participer à la célébration du deuxième anniversaire de la première formation politique d’opposition au Burundi.

Le chef de zone parle d’une mauvaise communication due à l’intolérance politique qu’il a vite réglée.

_____________________

Photo : bureaux de la commune Kanyosha (février 2018)

Previous Bujumbura : un Imbonerakure confirme les soupçons de tortures pratiquées par les renseignements
Next Mulongwe (RDC) : une petite réfugiée tuée

About author

You might also like

Droit de l'Homme

Burundi : plus de 360 personnes tuées en moins de onze mois selon les organisations de défense des droits humains

À l’occasion de la célébration de la journée dédiée aux droits humains, édition 2020, plusieurs organisations burundaises de la société civile en exil dressent un bilan largement négatif au cours

Justice

Affaire Germain Rukuki : l’activiste burundais parmi les 10 cas de la campagne « Write for Rights »

Amnesty International a lancé hier la plus grande campagne mondiale en faveur des droits humains « Write for Rights ». Cette année, l’activiste burundais Germain Rukuki est sur la liste des 10

Droit de l'Homme

Rumonge : un Imbonerakure battu par le secrétaire communal du parti au pouvoir

La santé de Justin Sibomana, militant de la ligue des jeunes du parti au pouvoir se détériore de plus en plus depuis qu’il a été sérieusement battu par le secrétaire