Affaire-Mabayi : trois officiers tués

Affaire-Mabayi : trois officiers tués

Ils ont péri dans des combats entre l’armée burundaise et des hommes armés dans la réserve naturelle de la Kibira, côté commune de Mabayi (province de Cibitoke, Nord-ouest du Burundi). C’était la nuit de dimanche à lundi. Nos sources parlent aussi de plusieurs autres militaires tués et blessés. Le porte parole de la FDNB (Force de Défense Nationale du Burundi) indique qu’il n’y a pas de combat livré par l’armée burundaise. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins, les trois officiers tués appartiennent aux 411ème, 121ème et 110ème bataillons. Leurs bases sont successivement installées à Rumonge (Sud-ouest) Mutukura (Est en province de Cankuzo) et Gakumbu a l’aéroport de Bujumbura (Ouest). « Ils sont tombés dans une embuscade d’hommes armés quand ils intervenaient pour secourir leurs compagnons d’armes attaqués sur les positions de Kuntebeyumugisha et Twinyoni (réserve naturelle de la Kibira) », disent-ils.

Les militaires qui intervenaient sont postés sur Marura (le plus grand campement de l’armée burundaise dans la Kibira, a indiqué à SOS Médias Burundi sous couvert d’anonymat une source militaire.

D’autres sources militaires parlent d’un bilan très lourd. « Il y avait d’autres corps qui n’ont pas été évacués. Nous avons seulement transporté de la Kibira à Gafumbegeti quinze militaires blessés dans la nuit de dimanche », avancent-elles.

Notre première source n’a pas pu non plus fournir le bilan exact, mais confirme que d’autres militaires ont péri dans l’attaque.

Renfort

Depuis ce lundi, des véhicules de l’armée burundaise ont emmené plusieurs militaires lourdement armés dans la zone de combats.
Ils sont entrés dans la réserve naturelle de la Kibira. Un officier de l’armée a affirmé qu’ils ont reçu un ordre d’en finir avec les hommes armés parlant Kinyarwanda installés dans la Kibira.

RDF dans la cadence

La semaine dernière, nos sources au sein de l’armée burundaise et administratifs locaux à Mabayi (province de Cibitoke, Nord-ouest) ont confirmé à SOS Médias Burundi que des militaires burundais basés dans la Kibira ont barré la route à un groupe armé rwandais qui se préparait à attaquer le territoire de ce voisin du nord du Burundi.

Mais des sources concordantes affirment qu’une partie a pu s’introduire sur le sol rwandais en empruntant la forêt Nyungwe (prolongement de la Kibira, au Sud-ouest du Rwanda). « C’était la deuxième fois en un seul mois. Début février, une autre incursion avait eu lieu », rassurent nos sources qui rapportent que « les militaires rwandais les ont poursuivis et ont engagé des combats avec eux et des militaires burundais qui ont voulu s’interposer ».

Ces sources ne donnent aucun bilan. Mais elles ajoutent que « l’armée rwandaise est plus que déterminée. Si le Burundi ne chasse pas ou ne contient pas les FDRL, le Rwanda va s’en charger et ne tiendra plus compte de la frontière terrestre ».

Interrogé sur les combats rapportés dans la Kibira, le colonel Floribert Biyereke, porte parole de l’armée burundaise nous a répondu que « la FDNB n’est en train de livrer aucun combat (sur le sol burundais) ».

Des responsables militaires à la frontière se sont rencontrés pour parler de la situation, le rwandais faisant connaître la position de son pays à son collègue burundais, rapportent nos sources.

Depuis quelques années, des hommes armés effectuent des navettes dans la région où se trouve la zone de Mabayi située aux confins de la frontière avec le Congo et à cheval entre le Burundi et le Rwanda.

Le Burundi et le Rwanda s’accusent mutuellement de faciliter des attaques de groupes rebelles qui déstabilisent la sécurité dans les deux voisins des Grands Lacs d’Afrique.

_______________

Photo : des militaires burundais lors d’un défilé en marge de la célébration de l’indépendance du Burundi à Bujumbura ( capitale économique).

Previous Kayanza : un jeune garçon tué dans l'explosion d'une grenade
Next Ituri : quatorze personnes tuées dans une nouvelle attaque des ADF dans le village de Mabelanga

About author

You might also like

Securité

Ruyigi : un veilleur tué à coup d’une grosse pierre

Le meurtre a eu lieu au chef-lieu de la province de Ruyigi (Est du Burundi ). Les bourreaux n’ont pas été identifiés. (SOS Médias Burundi) Marc Kabaye, veilleur a été

réfugiés

Tanzanie : un groupe d’hommes armés surpris au camp de Nyarugusu

Au nombre de sept, ils ont été surpris en possession de deux fusils AK47. Ils ont été arrêtés dans un ménage situé dans la zone 11du camp. Selon nos sources,

Securité

Mabayi : plusieurs tirs à la frontière avec le Rwanda

Les tirs ont été entendus en zone de Ruhororo. C’est en commune de Mabayi, province de Cibitoke (Nord-ouest du Burundi). Des habitants rapportent qu’il s’agissait d’un groupe armé parlant Kinyarwanda