Cibitoke : où sont les six Burundais que l’armée congolaise a remis aux autorités burundaises?

Cibitoke : où sont les six Burundais que l’armée congolaise a remis aux autorités burundaises?

Le dimanche 29 août dernier, des militaires congolais ont remis aux autorités burundaises à Cibitoke (nord-ouest du pays) six hommes. Il a été expliqué que ces Burundais ont été arrêtés dans les hauts plateaux de Kamanyola. C’est en province du Sud-Kivu à l’est de la RDC. Depuis la remise, aucune trace sur l’endroit où ils ont été emmenés. Des habitants et des défenseurs de droits humains à Cibitoke craignent pour leur sécurité. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins, les six hommes ont été remis à l’administrateur communal de Rugombo en compagnie du commissaire provincial de la police et du représentant du SNR (service national de renseignements) à Cibitoke. « Ils ont choisi l’endroit appelé Gatoki, sur la colline de Rukana II pour s’échanger les six hommes. Le poste n’est pas officiel et on doit traverser la rivière Rusizi pour y accéder. Des soldats congolais ont expliqué les avoir interpellés dans le groupement de Kamanyola sur le territoire de Warungu. Ils les ont soupçonnés d’appartenir à des mouvements rebelles burundais », s’est confiée à SOS Médias Burundi une source policière.

Selon des témoins, les interpelés ont été ligotés avant d’être embarqués dans le véhicule du commissaire provincial de la police qui a pris la direction de Bujumbura (capitale économique).

Selon des sources au Sud-Kivu, l’armée et la police du Congo arrêtent des Burundais dont les documents ont expiré et les accusent d’être des rebelles. « […], avec la fermeture des frontières suite au Covid-19, plusieurs Burundais composés surtout de travailleurs des champs , de petits commerçants, domestiques, conducteurs de taxi moto et vélo ont vu leur visa d’établissement expirer. Très peu ont regagné leur pays avec la réouverture de la frontière. Si la police soupçonne quelqu’un d’être Burundais, il est immédiatement appréhendé. Il n’est relâché que s’il verse une amende. La majorité est interpellée et remise aux autorités burundaises », témoignent-elles.

Un officier des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) contacté n’a pas souhaité s’exprimer sur l’affaire. Le commissaire provincial de la police à Cibitoke non plus.

Le gouverneur de province quant à lui indique ne pas être au courant de l’affaire. Il promet toutefois une enquête.
Deux Rwandais qui se trouvaient avec les six Burundais ont été ramenés sur le territoire congolais, les autorités de Cibitoke ayant refusé de les recevoir.

_____________

Photo : la province de Cibitoke

Previous Bugabira : un responsable d'un centre de santé et un gestionnaire en détention
Next RDC-Ituri : trois miliciens de la CODECO tués par l’armée