Ouganda : le choléra dans les murs du camp de Nakivale

Ouganda : le choléra dans les murs du camp de Nakivale

Plus de 100 cas de choléra ont déjà été déclarés en deux semaines au camp de réfugiés de Nakivale en Ouganda. Cela résulte d’un manque d’hygiène selon les prestataires de soins. Des réfugiés demandent l’accès facile à l’eau potable, aux latrines et aux savons qui manquent cruellement. (SOS Médias Burundi)

Le premier cas est apparu au Health Centre III, dans la partie du camp occupée par des réfugiés burundais. Depuis ce jour, les chiffres varient entre 6 à 12 cas admis à l’hôpital chaque jour. Les villages déjà touchés par cette maladie sont principalement Nyarugugu A, B et C, selon une source médicale.

Pour essayer de prévenir la propagation de cette épidémie, des agents de santé communautaire communément appelés VHT (Villages Health Team) en collaboration avec les autorités locales ont entamé une campagne de désinfection dans les villages touchés. “Cette propagation du choléra est due aux conditions d’hygiène qui laissent à désirer dans plusieurs villages. Il y a aussi un manque criant d’eau potable . Les toilettes publiques débordent et ne sont pas rapidement réhabilitées. Un autre défi c’est celui lié au manque de savons qui ne sont plus distribués depuis six mois”, expliquent des réfugiés qui demandent au HCR d’intervenir.

Le camp de Nakivale abrite plus de 41 mille Burundais. Ils craignent le pire si rien n’est fait dans les meilleurs délais.

___________________

Photo : une pancarte montrant le camp des réfugies de Nakivale

Previous Burundi : le président de la chambre basse veut priver les femmes d'héritage éternellement
Next Kirundo : des Imbonerakure en patrouilles nocturnes commettent des abus, des habitants se révoltent