Ruyigi : l’incarcération d’un représentant des réfugiés congolais au camp de Bwagiriza suscite un soulèvement

Ruyigi : l’incarcération d’un représentant des réfugiés congolais au camp de Bwagiriza suscite un soulèvement

Plus d’une centaine de réfugiés congolais, des femmes pour la plupart de la communauté Banyamulenge ont fait un sit-in ce mardi devant le bureau de l’administrateur du camp de Bwagiriza situé en commune Butezi , dans la province de Ruyigi (Est du Burundi). Ces réfugiés congolais réclament la libération d’un de leurs représentants. (SOS Médias Burundi)

Alexis Mujenama a été arrêté ce lundi puis conduit dans le cachot du commissariat provincial de la police à Ruyigi où il est incarcéré pour le moment .

À l’origine de son interpellation, avoir osé réclamer dans une réunion le retour d’un ancien administrateur du camp de l’ethnie Tutsi qui a été remplacé par un administrateur Hutu.

Une mesure qui a été mal accueillie par les réfugiés Banyamulenge majoritaires dans le camp de réfugiés congolais de Bwagiriza.

Selon un témoin, il a fallu l’intervention de la gouverneure de la province de Ruyigi, Emmerencienne Tabu qui a effectué le déplacement pour calmer la situation ce mardi.

L’ administrateur de la commune de Butezi Dominique Bahora ainsi que Joachim Bigirimana, administrateur du camp de réfugiés de Bwagiriza se sont refusés de tout commentaire.

Les autorités burundaises ont à maintes reprises exprimé leur souhait de voir tous les réfugiés Banyamulenge être envoyés dans des camps, considérant les Banyamulenge enregistrés comme réfugiés urbains comme » une menace sécuritaire ».

Au cours des deux dernières années ,plusieurs d’entre eux ont été appréhendés par la police surtout dans les capitales économique Bujumbura et politique Gitega.

Les réfugiés Banyamulenge ont commencé à fuir vers le Burundi vers les années 2000. En 2004, plus de 165 réfugiés Banyamulenge ont été tués en zone de Gatumba (ouest du Burundi) dans un camp qui était installé non loin de la frontière avec le Congo. Ils restent majoritaires sinon les seuls sur plus de 72 mille réfugiés congolais que compte le Burundi jusqu’aujourd’hui.

Quatre camps les hébergent en provinces de Ruyigi et Cankuzo (Est) ainsi que Ngozi et Muyinga (nord-est).

______________

Photo : des réfugiés de la communauté Banyamulenge pour la plupart des femmes font un sit-in au camp de réfugiés de Bwagiriza, le 31 mai 2022

Previous Kirundo : le CNDD-FDD organise une formation paramilitaire des Imbonerakure déguisée en une formation patriotique
Next Nyarugusu (Tanzanie) : une Burundaise détenue avec ses deux enfants