Cibitoke : un quadragénaire tué à Murwi

Cibitoke : un quadragénaire tué à Murwi

Un corps a été découvert par des cultivateurs ce lundi après-midi sur la colline de Gisaba, de la zone de Buhindo, en commune de Murwi, dans la province de Cibitoke (Nord-ouest du Burundi). L’ identité de cette personne reste un mystère. Des habitants accusent le responsable du SNR (service national de renseignements) en province de Cibitoke d’être derrière l’assassinat de la personne. Ils expliquent qu’ils ont trouvé louche que son véhicule ait été aperçu dans cette localité dimanche soir. Des habitants de cette localité exigent que les auteurs de ce meutre soient arrêtés et traduits devant la justice. Le responsable du service national de renseignements à Cibitoke nie ces allégations. (SOS Médias Burundi)

Des agriculteurs qui se rendaient tôt dans leurs champs ont lancé l’alerte.

« Nous avons vu dans les champs de manioc un corps en décomposition. Il avait des blessures visibles au niveau de la tête », a expliqué un cultivateur de manioc rencontré devant le bureau de la zone de Buhindo ce mardi 16 août.

La victime a subi une mort atroce. Elle a visiblement été tuée à l’aide des machettes et des marteaux compte tenu de profondes blessures et plusieurs trous béants présents partout sur son corps.

Sur place, un des administratifs à la base affirme que la victime a été tuée ailleurs avant d’être jetée dans cette localité.

De soupçons porteraient lourdement sur le responsable du service national de renseignements dans cette province.

« Nous avons aperçu très tard dans la nuit son véhicule et par après nous avons découvert ce cadavre là où il est passé », précise un des habitants.

La victime a été immédiatement inhumée par les policiers et les Imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du parti CNDD-FDD). Ordre donné par l’administrateur de Murwi au chef de la police locale et de zone de Buhindo.

Interrogé sur cette précipitation, l’administrateur de Murwi, Melchiade Nzokizwanayo a indiqué qu’il fallait éviter et prévenir les maladies à la population.

Quatre personnes ont été assassinées en moins de deux mois dans cette localité, M. Nzokizwanayo a préféré ne pas faire de commentaires sur la recrudescence de ces cas d’assassinat.

Contacté à ce propos, le responsable provincial du SNR quant à lui a catégoriquement nié toutes ces allégations arguant que son véhicule a le droit de circuler dans n’importe quel endroit de la province de Cibitoke.

___________________

Photo : la province de Cibitoke

Previous Burundi : il y a dix huit ans le massacre de Gatumba
Next Rutshuru : reprise des affrontements entre l'armée congolaise et le M23