Rutshuru : reprise des affrontements entre l’armée congolaise et le M23

Rutshuru : reprise des affrontements entre l’armée congolaise et le M23

Des nouveaux affrontements ont opposé les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) aux rebelles du Mouvement du 23 mars (M23), ce mardi 16 août 2022 dans le groupement de Bweza, en territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu à l’est de la RDC. La société civile locale évoque des tirs d’armes lourdes et légères qui se sont fait entendre sur les collines de Shwema et Muhimbira. Elles renseignent qu’il s’agit de deux attaques rebelles qui ont été repoussées par l’armée selon une source proche de l’armée dans la région. Jean Claude Bambaze, président de la coordination territoriale de la société civile de Rutshuru fait savoir que le bilan provisoire de ces violents affrontements est d’un civil tué et de quatre autres blessés. (SOS Médias Burundi)

Depuis le matin, les rebelles du M23 ont lancé une attaque sur les positions des FARDC se trouvant vers l’est du village Irangira. Les militaires FARDC ont repoussé cette attaque rebelle. Cet après-midi, nous venons d’apprendre que les rebelles du M23 ont voulu attaquer la localité de Ntamugenga. Là aussi les FARDC viennent de repousser les rebelles. Il y aurait un mort au niveau de Chankere. Dans leur débâcle, les rebelles du M23 ont largué des bombes partout. Une bombe a tué un civil et blessé quatre autres, a renseigné le président de la société civile locale.

« L’attaque de ces positions de l’armée par le M23 est une violation du cessez-le-feu en vigueur dans le territoire de Rutshuru », déplore le porte-parole des opérations Sokola 2 en charge du démantèlement des groupes locaux et étrangers dans le Nord-Kivu et en Ituri, le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike Kaiko.

Il rassure que l’armée garde toutes ses positions dans la zone.

En réaction, le M23 accuse plutôt les FARDC d’avoir attaqué ses positions de Tanda, Mukarange et Muhimbira, toujours en territoire de Rutshuru. Le M23 occupe toujours la cité frontalière avec l’Ouganda de Bunagana depuis le 13 juin 2022.

________________

Photo d´archives : un rebelle du M23 à Bunagana, lundi 13 juin 2022

Previous Cibitoke : un quadragénaire tué à Murwi
Next Burundi : la Cossessona considère que le ministre des finances provoque les enseignants