Nord-Kivu (RDC) : la cité de Bunagana tombée dans les mains du M23

Nord-Kivu (RDC) : la cité de Bunagana tombée dans les mains du M23

La quasi totalité de Bunagana, la cité frontalière avec l’Ouganda est tombée dans les mains des rebelles du M23 ce lundi matin. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins joints par SOS Médias Burundi, la cité est contrôlée par des rebelles du mouvement du 23 mars.

« Les M23 sont en train de couper les cadenas des bureaux administratifs pour s’installer et faire asseoir leur Administration après leur entrée ce lundi matin », ont affirmé des habitants qui se sont confiés à SOS Médias Burundi ce lundi en début d’après-midi.

Des sources locales affirment que « plusieurs militaires congolais se sont repliés vers l’Ouganda laissant Bunagana sous le contrôle du M23 « .

Notre reporter dans la région a noté des intenses combats entre les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) et les combattants du M23 depuis ce matin à 6h.

Dans un communiqué, l’armée congolaise avait peu avant indiqué « avoir mis en déroute les terroristes du M23 qui ont laissé derrière eux plusieurs morts », tout en déplorant la mort du major Éric Kiraku Mwisa, officier de sécurité du Général-Major Peter Cirimwami, commandant du Secteur Opérationnel Sokola 2 -Nord-Kivu qui conduisait les opérations sur le terrain.

Depuis des semaines, les FARDC font face aux combattants du M23, dans le territoire de Rutshuru, en province du Nord-Kivu à l’est du Congo.

Les affrontements à répétition provoquent le déplacement des personnes vers des endroits supposés sécurisés selon la société civile locale.

Sur plusieurs médias, le major Willy Ngoma, porte-parole du M23, un mouvement composé pour la plupart de Tutsis congolais et qui a récemment été exclu par les autorités congolaises des négociations de Nairobi initiées par les chefs d’Etat de la communauté de l’Afrique de l’est, a affirmé que « nous avons pris contrôle de Bunagana ».

________________

Photo : un rebelle du M23 à Bunagana, lundi 13 juin 2022

Previous Rumonge : le chef de zone de Kizuka interdit l'inauguration de la permanence du parti CNL
Next Gitega : un jeune homme accusé de voler dans un ménage torturé