Cibitoke : des cultivateurs découvrent un corps en décomposition

Cibitoke : des cultivateurs découvrent un corps en décomposition

Un corps en décomposition a été découvert dans l’après-midi de ce jeudi par des cultivateurs. Cette découverte macabre a eu lieu sur la sous-colline de Mbaza-Miduha de la colline de Rukana 2 en zone et commune de Rugombo dans la province de Cibitoke (nord-ouest du Burundi). C’est tout près de la rivière Rusizi qui sépare la République Démocratique du congo et le Burundi. En moins de trois mois, cinq corps ont été découverts dans cette localité. (SOS Médias Burundi)

C’est vers 16 heures que ce corps a été aperçu. La victime n’a pas été identifiée, selon des sources locales.

« Le défunt était un jeune homme. On ne connaît pas l’auteur du crime et la victime mais il est inadmissible que ce genre de tuerie continue de se produire ici au vu et au su de tout le monde », lâche en colère un habitant de la localité.

Un cultivateur qui dit avoir vu en premier ce corps n’arrive pas à comprendre pourquoi une personne peut être tuée tout près d’une position militaire qui garde la frontière sans que les militaires ne le sachent.

« Nous exigeons l’arrêt immédiat de ces tueries et demandons à ce que des enquêtes fouillées soient menées pour , à la fois déterminer l’identité des victimes et des malfaiteurs et punir les auteurs des crimes conformément à la loi », disent des habitants.

Sur ordre de l’administrateur de la commune de Rugombo, le cadavre a été immédiatement enterré.

Gilbert Manirakiza indique ne pas connaître les auteurs de ces crimes et précise tout de même que des réunions de pacification avec les membres du corps de police seront incessamment organisées.

Des habitants interrogés soupçonnent les Imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du parti présidentiel) comme responsables de la mort de cette personne.

« Ces jeunes du parti présidentiel qui font des rondes nocturnes et des patrouilles régulières sur la rivière Rusizi sont responsables de ces tueries. Certains voyageurs transitant par la frontière de part et d’autre de la rivière sont souvent victimes de vol et même d’assassinats et les responsables de ces atrocités et ces crimes sont les jeunes du parti CNDD-FDD », expliquent des riverains de la Rusizi.

Au moins cinq corps ont été retrouvés à cet endroit en moins de trois mois. Les conditions de leur mort n’ont pas été élucidées.

L’an dernier, des Imbonerakure ont été condamnés par le tribunal de Cibitoke, accusés de meurtre, d’usurpation de pouvoir et d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat après les assassinats de commerçants congolais et d’un pasteur de nationalité béninoise sur la rivière Rusizi.

___________________

Photo : la province de Cibitoke

Previous Buhiga : un jeune garçon tué
Next Bujumbura : des conducteurs de véhicules dénoncent la corruption au sein de la police de roulage