Muyinga : trois personnes en détention pour vente illégale de haricots en Tanzanie

Muyinga : trois personnes en détention pour vente illégale de haricots en Tanzanie

Trois hommes sont en détention dans la prison centrale de Muyinga (nord-est du Burundi). Ils ont été reconnus coupables par le tribunal de province d’atteinte au fonctionnement de l’économie nationale par la vente des haricots en Tanzanie. C’est au terme d’un procès de ce jeudi qu’ils ont été envoyés à la maison d’arrêt. (SOS Médias Burundi)

Deux d’entre eux ont écopé d’une peine d’emprisonnement d’une année . Ils devront aussi verser une amende de trois millions chacun. Le troisième détenu va purger une peine d’emprisonnement de six mois en plus d’une amende d’un million de francs burundais.

Selon nos sources, les personnes qui ont comparu devant la barre ce jeudi étaient au nombre de six.

Deux ont été condamnées pour « atteinte au fonctionnement de l’économie nationale » pour avoir été attrapées en possession de 80 kgs de haricots chacune. Elles voulaient les transporter et les vendre en Tanzanie . C’était en date du 28 octobre dernier. Il s’agit de Vincent Nzambimana et de Désiré Bizimana .

Le troisième détenu est Hassan Rashid . Il a été apprehendé dans la soirée de mercredi. Ce dernier avait déjà embarqué dans son véhicule plus de 500 kgs à destination de la Tanzanie. Il a été apprehendé par des Imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du CNDD-FDD, le parti présidentiel) de la commune de Muyinga. Il a écopé d’une peine d’emprisonnement de six mois. Il devra aussi verser une amende d’un million de francs burundais. Son véhicule a été confisqué et placé dans la patrimoine de l’Etat.

Les trois autres suspects ont été blanchis par le tribunal de grande instance de Muyinga. Bien qu’ils ont été arrêtés en possession de 45 kg de haricots, chacun , ils se sont justifiés. Ils ont indiqué qu’ils allaient les semer dans leurs champs.

« Des localités sont administrées par des autorités qui pratiquent la fraude et la favorisent. Ces localités sont entre autres Murama en commune Muyinga et Kobero en commune de Butihinda, » selon des habitants.

_______________

Photo : la province de Muyinga

Previous Bujumbura : la pénurie du carburant refait surface
Next Crise dans l'Est du Congo : l'EAC préfère les leaders communautaires au M23 dans le dialogue