RDC : les Maï Maï veulent venir au secours des FARDC

RDC : les Maï Maï veulent venir au secours des FARDC

De différents groupes Maï Maï ont annoncé vouloir rejoindre l’armée régulière congolaise dans la guerre contre le M23. C’est après que le président Félix Tshisekedi ait appelé jeudi dernier à la mobilisation générale contre « l’agression rwandaise ». Un message relayé par plusieurs représentants de la société civile du vaste pays de l’Afrique centrale. (SOS Médias Burundi)

Des factions diverses de Maï Maï opérant en provinces du Sud-Kivu, Nord-Kivu et Maniema à l’est de la RDC demadent aux FARDC de les laisser les aider à « combattre le M23 ». Les factions qui ont déjà affiché l’intérêt sont les Maï Maï René,Bilozebishambuke, Malaika, Makanaki, Buhirwa, Nyatura et Raia Mutomboki.

« Le M23 doit être combattu par tous les Congolais comme un seul homme. C’est notre droit de le faire et nous sommes en consultation avec d’autres groupes armés pour remplir cette tâche », a indiqué René Itongwa, représentant des Maï Maï René.

Le porte-parole de l’armée congolaise dans le Sud-Kivu le lieutenant Marc Elongo dit que « les FARDC n’ont pas l’intention de collaborer avec les Maï Maï car notre mission est de démanteler tous les mouvements rebelles ».

Dans le Nord-Kivu où le M23 continue de gagner du terrain, les Maï Maï Raia Mutomboki et les Maï Maï Nyatura ont déclaré que « nous collaborons avec les FARDC dans la guerre contre le M23 ».

Entre temps, au moins trois mille jeunes gens se sont déjà enrôlés dans l’armée congolaise depuis l’appel du chef de l’État aux jeunes de « rejoindre les FARDC afin de défendre notre nation contre l’agression rwandaise dans cette guerre qui nous est imposée par nos voisins ».

LIRE AUSSI :

Certains ont dit à la presse qu’ils veulent « imiter l’exemple de jeunes ukrainiens qui ont tout laissé pour défendre leur pays ».

Des analystes ont qualifié ces recrues de « chair à canon », les FARDC n’ayant pas pu repousser les rebelles du M23 qui ont repris plusieurs localités dans le Nord-Kivu au cours des derniers jours.

Le M23, une ancienne rébellion Tutsi qui a repris les armes fin 2021 reproche aux autorités congolaises de n’avoir pas respecté ses engagements sur la réinsertion de ses combattants.

Le gouvernement congolais ne cesse d’accuser le Rwanda de soutenir ce mouvement rebelle, ce que les autorités du pays des mille collines ont toujours renié, reprochant à leur tour à l’armée congolaise de collaborer avec les génocidaires FDLR dans le but de déstabiliser le territoire rwandais.

Previous Burundi- Rwanda : les présidents des deux pays vus ensemble publiquement pour la première fois en sept ans
Next Nyanza-lac : deux personnes grièvement blessées à la suite d'un conflit foncier