Rumonge : Peur de la Récruduscence du choléra suite au manque d’eau potable

Rumonge : Peur de la Récruduscence du choléra suite au manque d’eau potable

Les habitants des villages de la colline et zone de Gatete font savoir qu’ils consomment l’eau insalubre des rivières Gafunzo et Buzimba depuis deux semaines. (SOS Médias Burundi)
Nous craignons d’attraper de nouveau le choléra
Aucune goutte d’eau potable n’est disponible dans les robinets de ces villages, font savoir les habitants. « Nous nous lavons, faisons notre vaisselle dans ces rivières. Nous craignons d’attraper de nouveau le choléra », s’inquiétent les femmes rencontrées. Elles dénoncent l’inaction des responsables de la REGIDESO (Régie de distribution de l’eau et de l’électricité) dans la zone. Jacques Ntunzwenimana, le chef de zone de Gatete reconnait que sa zone fait de nouveau face au manque d’eau potable faisant craindre une recrudescence du cholera et d’autres maladies liées aux mains sales. L’administratif affirme avoir fait des contacts avec les responsables de la régie communale d’eau pour qu’ils réhabilitent les sources d’eau potable qui alimentent la zone. Il appelle la régie de revoir les installations afin de réparer la panne qui serait à l’origine de ce manque d’eau.

Au mois de décembre 2018, la zone de Gatete a été la plus touchée par l’épidémie de choléra

Des sources proches de la REGIDESO dans la ville de Rumonge affirment aussi que la ville connait elle aussi ces derniers jours des pertubations d’approvisionnement en eau potable. Les mêmes sources accusent la police de vider les réservoirs d’eau de cette ville avec les camions citernes pour alimenter les déplacés du village de Mayengo en zone de Kigwena. Une source policière à Rumonge fait savoir que la décision d’approvisionner ce site de déplacés a été prise lors de la dernière épidémie pour éviter que les vulnérables soient frappées par l’epidémie de choléra. Ce village a été crée pour héberger les déplacés des localités de Nyaruhongoka et de Gitaza victimes des éboulements de terrains et les inondations. https://www.facebook.com/sosmediasburundi/photos/pcb.2269735209755172/2269732153088811/?type=3&tn=HH-R&eid=ARClrd_w0jgtN0V5H6AngjOT2Tz7ObzkPF1Y570LjPttaLczhxW3zmIwl1TeD4Y-8jfoLCqRBy2v7guy&xts%5B0%5D=68.ARB33ER3Pp_X8tTdOgzXi496gcSSuTvSggNbMw6R_L7OajMH1UbbOHFEIIcbPyVyZEMv9VEWQM3xzgxUlmoCceN2e8kWjs3qtnQ7vc2xNhsVzIG61_kS0jRPo1K2RjFJ2ng8L2JRM526lwbWoWGLKya1B88W4n-o2vf-tUdyo10K48rbjRKHuFyiTwQ7GFFGbfQImFyaThCcZdirtr7sAdX2EgoMWV3k8mXKSJt7nO67tQ-V1pzg4GheRmQjWQq_cG_geesc41rG__9L0eRPpUqES_b6qTPHU0GT5qS5GTfBC9HjZGs5a7XNiA_iovtv1s8I_99mJNUDtiIDjgB4ZhWoGg Images : des habitants poussant l’eau dans les rivières https://www.facebook.com/sosmediasburundi/photos/pcb.2269735209755172/2269735173088509/?type=3&__tn__=HH-R&eid=ARDXAG5Fa4E2RMc2O_RE22WYL_xTba47MXjzI32fwuhRJjnhfWX6umwxJ30tk2hA4s4z-xJ0STbAkRgk&__xts__%5B0%5D=68.ARB33ER3Pp_X8tTdOgzXi496gcSSuTvSggNbMw6R_L7OajMH1UbbOHFEIIcbPyVyZEMv9VEWQM3xzgxUlmoCceN2e8kWjs3qtnQ7vc2xNhsVzIG61_kS0jRPo1K2RjFJ2ng8L2JRM526lwbWoWGLKya1B88W4n-o2vf-tUdyo10K48rbjRKHuFyiTwQ7GFFGbfQImFyaThCcZdirtr7sAdX2EgoMWV3k8mXKSJt7nO67tQ-V1pzg4GheRmQjWQq_cG_geesc41rG__9L0eRPpUqES_b6qTPHU0GT5qS5GTfBC9HjZGs5a7XNiA_iovtv1s8I_99mJNUDtiIDjgB4ZhWoGg
Previous Cibitoke : Une grenade lancée par un policier blesse grièvement une personne
Next Rumonge : la population dénonce d'incessantes contributions forcées

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply