Suspension des activités de Medical Teams International au Camp de réfugiés de Mtendeli (Tanzanie)


Les conséquences de la suspension des activités de Medical Teams International au camp de réfugiés de Mtendeli commencent à se faire sentir, notamment celles liées à la santé et l’ordre social. (SOS Médias Burundi)

Les activités de l’organisation Medical Teams International ont été suspendues il y a trois semaines dans le camp de réfugiés burundais de Mtendeli.

Medical Teams International assistait les réfugiés dans l’accès aux médicaments, une tâche exécutée en collaboration avec les animateurs communautaires, comme le témoigne un des réfugiés.

« Il y a une augmentation des cas de diarrhée chez les enfants »

C’est entre autres le manque de médicaments, la prolifération des maladies diarrhéiques et l’incertitude chez les animateurs communautaires dont les contrats risquent d’être rompus.

« Il y a une augmentation des cas de diarrhée chez les enfants. Ceci présente des conséquences graves sur la santé », témoignent des réfugiés.

Des conflits entre la Croix-Rouge tanzanienne et l’organisation Medical Teams International seraient à l’origine de la suspension de ses activités.

Les réfugiés du camp de Mtendeli demandent le règlement rapide de ces conflits dans le souci de préserver la santé, déjà fragile, des réfugiés.

Depuis le début de crise politique de 2015 au Burundi à la suite du 3ème mandat présidentiel de Pierre Nkurunziza, plusieurs centaines de milliers de burundais ont fui le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *