Rohero I et II (Bujumbura Mairie) : Deux bars réduits en cendres

Rohero I et II (Bujumbura Mairie) : Deux bars réduits en cendres

Les bars Nganda Relax Plus et Mu Bandi, situés respectivement dans Rohero I et II au centre de la ville de Bujumbura ont pris feu aux environs de midi. De ces constructions couvertes de pailles,  tout est parti en fumée. (SOS Médias Burundi)

Ces bars voisins sont séparés par une distance de mois de 200 mètres. Des témoins rencontrés sur place indiquent qu’emporté par un vent fort, le feu provenant de Nganda Relax Plus a touché la toiture en chaume du bar Mu Bandi situé sur l’avenue Mao-Tsé-Toung.

Des témoins affirment que le propriétaire de Nganda  Relax Plus était en panique face à l’incendie et l’incapacité de sauver une grosse somme d’argent qui se trouverait à l’intérieur du bar. « Nous ignorons le montant mais il dit que la somme était importante, » témoigne un jeune homme qui a aidé à évacuer le peu qui a pu être sauvé.

La police anti-incendie a pu protéger les maisons voisines des deux bars. Jusqu’à 14h, des camions anti-incendie étaient encore à l’œuvre pour éteindre complètement le feu sous le vent et un soleil de plomb. Des policiers dont certains cadres en l’occurrence le général Antoine Ntemako, en charge de la gestion des catastrophes étaient sur place.

L’origine de l’incendie ainsi que le bilan des dégâts ne sont pas encore connus.

Previous Gatumba: une odeur de corruption au centre de prévention d’Ebola sur la frontière burundo-congolaise
Next Rumonge : le ralentissement du trafic au port commercial affecte les recettes de l’OBR