Bubanza : Des échauffourées entre militants du CNL et du CNDD FDD font deux blessés à Buringa

Bubanza : Des échauffourées entre militants du CNL et du CNDD FDD font deux blessés à Buringa

Des échauffourées entre des membres du CNL et des jeunes Imbonerakure ont éclaté le matin de ce vendredi après l’ouverture d’une permanence du CNL dans la localité. Des défenseurs des droits de l’homme s’inquiètent  du climat malsain entre les militants de ces deux formations politiques les plus représentées dans le secteur. Ils demandent à l’administration de mener une campagne de sensibilisation aux valeurs d’intolérance. (SOS Médias Burundi)

Deux membres du parti CNL ont été sérieusement battus et blessés par des jeunes Imbonerakure (jeunes affiliées au parti Cndd-Fdd)  le matin de ce vendredi lors des bagarres qui ont éclaté sur la colline Buringa, en commune de Gihanga, dans la province de Bubanza (ouest du pays).

D’après les informations recueillies sur place,  des membres du CNL étaient en préparation de l’ouverture de la permanence lorsque des Imbonerakure se sont regroupés et les ont attaqués.

«On ne comprend pas le comportement des jeunes du parti au pouvoir. Ils n’ont pas saisi le mot d’ordre du gouvernement appelant à la tolérance politique pour vivre ensemble dans la paix et la sécurité, » précise un membre du CNL en colère.

Un défenseur des droits de l’Homme se félicite de l’intervention des forces de l’ordre pour limiter les dégâts. Il appelle le gouvernement à réunir les jeunes des partis politiques pour lutter contre la provocation à l’approche des élections.

Léopold Ndayisaba,  administrateur de la commune de Gihanga confirme l’incident.  Il promet des enquêtes crédibles pour arrêter et punir les promoteurs des affrontements.

M. Ndayisaba dit que des réunions de sensibilisation ont déjà débuté sur toutes les collines de la commune de Gihanga dans le but de calmer les esprits.

Previous Muyinga (Nord-Est du pays): la société qui a le droit d'exploitation de l'or tarde à démarrer les activités
Next Tanzanie : des tracts appelant les réfugiés burundais à fuir pour un autre pays d’accueil retrouvés dans les camps de réfugiés burundais