Bururi : la vice-présidente de la commission électorale sous les verrous


Jacqueline Ntakirutimana a été arrêtée ce lundi. Elle est détenue au cachot de la police au chef-lieu de la province de Bururi (sud du pays) (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins, Madame Ntakirutimana  a été interpellée alors qu’elle se trouvait à son domicile au chef-lieu de la province.

La police explique que son arrestation est liée à une affaire de meurtre. Mais des responsables locaux du CNL démentent. «Elle est victime de son de son appartenance  politique. Elle est militante du parti d’opposition CNL, et le parti au pouvoir ne veut pas des militants de l’opposition dans les organes de la CENI », dénoncent des responsables du CNL contactés.

Des sources policières indiquent qu’elle a été  appréhendée dans le cadre d’une enquête sur l’assassinat d’un homme tué dans la nuit de jeudi à vendredi la semaine dernière.

Le corps de la victime  avait été découvert le matin de vendredi à Buta en zone de Muzenga, dans la commune et province de Bururi.

Mais d’autres sources voient en son interpellation une vengeance. La semaine passée, elle avait refusé d’approuver les listes des membres des commissions communales électorales. 

Elle dénonçait une faible représentativité de sa formation politique dans les démembrements de la CENI dans les différentes communes de Bururi.