Cibitoke: un groupe armé parlant Kinyarwanda signalé dans la Kibira


Des habitants de la commune de Mabayi, en province de Cibitoke (Nord-Ouest du pays) signalent la présence d’hommes armés parlant  Kinyarwanda. Ils seraient installés dans la réserve naturelle de la Kibira. Des témoins affirment que les hommes collaborent avec un autre groupe en tenue de l’armée régulière. Pris de peur, certains habitants ne dorment plus chez eux. (SOS Médias Burundi)

D’après des habitants, il s’observe depuis trois jours des hommes armés parlant  Kinyarwanda sur les collines de Gitukura, Kibande, Gasebeyi, Ruhororo, Gafumbegeti et Rutorero. Toutes sont dans la commune de Mabayi en province de Cibitoke (nord-ouest du pays).

Selon des témoins, le groupe armé est ravitaillé par des hommes en tenue militaire de l’armée burundaise. Jusqu’à présent, personne ne connaît l’identité des deux groupes.

Des autorités administratives qui se sont confiées à SOS Médias Burundi sous couvert d’anonymat (parce qu’elles ne sont pas autorisées à parler à la presse) confirment deux choses: les hommes parlant Kinyarwanda sont venus de la RDC le 6 Novembre dernier. Deux jours après, des attaques ont été rapportées sur le territoire rwandais à la frontière avec le Burundi.

Des familles habitant les collines concernées disent avoir peur. Des habitants confirment ne plus passer la nuit dans leur ménage.

Contacté, le commandant du 212ème bataillon de Cibitoke indique que la réserve naturelle de la Kibira frontalière avec le Rwanda est gardée par les militaires burundais.

Il nie la présence d’éléments étrangers armés.