Cinq membres du CNL dont deux femmes interpellés à Nyabitsinda (Ruyigi, est du Burundi)


Bernard Nduwimana, Éric Mpawenimana, Léonidas Bizimana, Marcelline Bucumi et Divine Nduwimana avec son nourrisson, ont été interpellés jeudi dernier par le commissaire communal et le représentant des Imbonerakure dans la commune. Ils sont accusés d’avoir attaqué des jeunes du parti au pouvoir le 22 novembre dernier. (SOS Médias Burundi)

Tous les 5 ont été  arrêtés à leur domicile.

Selon Barthelemy Nzirubusa, représentant du CNL à Nyabitsinda, les accusations qui pèsent contre les militants sont « fausses ». «On leur reproche un accrochage avec des Imbonerakure le 22 novembre. C’est une histoire montée de toutes pièces », explique-t-il.

Et d’ajouter, «Ils ne pouvaient pas s’attaquer à un groupe aussi important. Ce jour-là, des Imbonerakure venus des communes de  Gisuru, Nyabitsinda et Kinyinya procédaient à une démonstration de force sur les collines Ndago et Mago ».

Marcelline Bucumi et Divine Nduwimana ont été appréhendées à la place de leurs conjoints. Ceux-ci sont en cavale.

Contacté, le commissaire communal de la police a refusé de s’exprimer sur l’affaire.