Le correspondant de Radio Isanganiro à Karusi relâché


Isanganiro, Pascal Kararumoiye, Sos Médias, Burundi

Le journaliste Blaise Pascal Kararumiye, correspondant de Radio Isanganiro dans la province de Karusi (Centre-Est du pays) a été relâché cet après-midi. Il a avait été entendu par un procureur. (SOS Médias Burundi)

Le correspondant a recouvré la liberté vers 15h30. Il avait été arrêté jeudi dernier sur ordre du gouverneur de la province, Carinie Mbarushimana.

Des administrateurs communaux ont également assisté à l’audition qui porte sur un reportage produit la semaine dernière. Ce dernier avait mis l’accent sur l’ingérence de certains responsables locaux dans la gestion de fonds mis à disposition par le gouvernement à destination des coopératives « Sangwe ». Ce sont justement ces administratifs communaux qui gèrent cet argent alors que ce sont les bénéficiaires qui doivent en être chargés.

Le contenu polémique a été diffusé jeudi dernier sur les ondes de Radio Isanganiro.

D’après nos informations, Blaise Pascal Kararumiye n’aurait plus le droit de traîter l’actualité de la province sans requérir l’avis du gouverneur.

Une presse de plus en plus muselée au Burundi

Rappelons que quatre journalistes du groupe de presse Iwacu sont détenus à Bubanza (Ouest du Burundi) depuis le 22 octobre 2019. Tous sont accusés de « complicité d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État » pour s’être rendus à Musigati (même province) juste après l’incursion d’hommes armés depuis la RDC. Le ministère public a dernièrement requis contre eux une peine de 15 ans de prison ferme.