Le Pasteur rwandais Gervais Barorubwami libre après 14 jours de détention


Après deux semaines de détention au SNR (Service National de Renseignements), pasteur Gervais Barorubwami a été libéré hier dans l’après-midi.  Il affirme n’avoir subi aucun traitement inhumain dans le cachot des renseignements et qu’aucune charge ne pèse contre lui. (SOS Médias Burundi)

Selon son témoignage, il avait été arrêté pour n’avoir pas d’autorisation de séjour au Burundi. «Je suis libre, on m’avait détenu pour le fait que je ne dispose pas de papiers de séjour régulier au Burundi. Une quinzaine de pasteurs avec qui j’étais le jour de mon interpellation ont été relâchés dans l’immédiat.  Seule mon épouse et moi sont restés en détention », a-t-il confirmé.

Selon M. Barorubwami, les enquêtes sur  «ses activités douteuses » n’ont rien prouvé durant ses 14jours d’incarcération. «Ils m’ont respectueusement demandé  d’aller chercher des papiers qui vont me permettre de vivre régulièrement au Burundi », nous a-t-il témoigné.

Le «serviteur de Dieu » indique également qu’il a été détenu dans de bonnes conditions. «J’ai été bien traité. Personne ne m’a touché. Contrairement à certaines rumeurs qui circulent, ils m’ont traité humainement. Maintenant je vais profiter de ma liberté pour me consacrer de plus à l’évangélisation du peuple burundais afin de préparer les prochaines élections dans la prière »,  a-t-il conclu.