La fin de l’utilisation des sachets plastiques mais sans alternative à Bubanza


Depuis une semaine à peu près, aucun commerçant n’est autorisé à vendre des sachets à Bubanza (ouest du Burundi) Toutefois, la province n’a pas prévu de solution alternative. (SOS Médias Burundi)

Depuis le 8 février, des clients qui étaient habitués à porter ce qu’ils viennent d’acheter dans des sachets ne le peuvent plus.

Des habitants de Bubanza disent qu’ils sont obligés d’utiliser des paniers ou des sacs en carton ou papiers bio dégradables. «Nous ne sommes pas encore habitués. Au marché de Bubanza, aucune présence de sacs qui peuvent remplacer le sac en  plastique. Une association d’artisants qui fabrique des produits à base d’outils locaux produit des sacs à un prix élevé par rapport aux sachets », disent-ils en précisant que le prix varie entre 7 mille et 12 mille francs.

L’environnement était menacé par ces sachets plastiques non biodégradables.