Adoption par l’Assemblée Nationale d’un projet de loi controversé élevant Pierre Nkurunziza au rang de guide suprême du patriotisme


La séance plénière d’analyse du projet de loi élevant le président Nkurunziza au rang de guide suprême du patrimoine a fait objet de discussions houleuses entre les députés de l’opposition d’une part et ceux du parti au pouvoir de l’autre. (SOS Médias Burundi)

Des députés de l’opposition se sont farouchement opposés au projet de loi adopté ce mercredi.

« Le mandat de Pierre Nkurunziza a été caractérisé par des tueries, des disparitions forcées et des milliers de burundais ont été poussés à l’exil. Il mérite seulement d’être traduit devant la justice », a dénoncé Fabien Banciryanino, député indépendant.

Le député Therence Manirambona s’est exprimé dans le même sens. « C’est une initiative solitaire des députés du CNDD-FDD qui veulent rééditer le titre de Nkurunziza au sein de leur parti sur l’échelle nationale. Le projet de loi est contraire à la réalité », a ajouté le député du parti de l’opposition Congrès National pour la Liberté (CNL).

Les députés du camp présidentiel ont défendu bec et ongles le projet de loi

Pour eux, le président Nkurunziza mérite d’être élevé au rang de guide suprême du patriotisme pour avoir accompli pas mal de choses.

« Les députés qui sont contre ce projet de loi sont des ennemis de la nation à la solde de l’occident. Le président Nkurunziza est incomparable sur tous les points », a indiqué Gélase Ndabirabe, député du parti au pouvoir CNDD-FDD.

Après une longue séance de discussions, le projet de loi a été adopté à 91 voix pour, 3 voix contre et 14 abstentions.