Ngozi: La justice condamne six opposants

Ngozi: La justice condamne six opposants

Le Tribunal de Grande Instance de Ngozi( nord du Burundi) vient de condamner à une peine de servitude pénale d’une année six militants du parti CNL. Les prévenus devront aussi payer chacun une amende de 50.000Fbu. ( SOS Médias Burundi)

Ils sont coupables d’usage de faux documents d’accréditation le jour du scrutin.

Les juges ont rejeté la demande du parquet qui avait requis des peines allant de cinq à dix ans d’emprisonnement.

Les prévenus n’ont cessé de clamer leur innocence, les accréditations sur lesquelles le tribunal s’est basé pour prononcer les peines ont été délivrées par une personne bien identifiée, ont-ils expliqué.

« C’est un jugement politiquement motivé », estiment les responsables du CNL. Dans un communiqué, le porte parole du parti réclame la libération sans condition de tous les militants arrêtés injustement au cours de la période électorale.

Le jour des scrutins, le parti CNL indique que plus de deux cents de ses militants ont été interpellés.

Previous Burundi-Élections: la police renforce des contrôles sur la route Bujumbura-Rumonge
Next Bugarama : un cadavre dans la rivière

About author

You might also like

Politique

Élections 2020 : des incidents lors de la première journée de campagne

Gitega : mépris des règles sanitaire et de la CENI pour le premier meeting du CNDD-FDD Le parti au pouvoir a lancé sa campagne électorale à Bugendana (Gitega). C’était hier

Politique

Nyanza-Lac -Makamba : Le parti CNL accuse l’administrateur de la commune de Nyanza-Lac d’interdire l’ouverture de la permanence de ce parti depuis plusieurs mois

J. Claude Nduwimana, administrateur de la commune de Nyanza-Lac en province de Makamba (sud du pays) est accusé par le parti CNL de lui refuser l’ouverture de sa permanence. (SOS

Politique

Bubanza (ouest du Burundi): démonstration de terreur des imbonerakure

Les jeunes affiliés au parti CNDD-FDD (Imbonerakure) ont fait une démonstration de force dans les rues du chef-lieu de la province hier matin. Ils ont scandé des messages visant à