Rumonge : un membre du CNL et trois pêcheurs en détention


Burundi, rweru, rwanda, sos, militaires, medias

Jumaine Kayumbu, responsable en charge de la mobilisation dans la région sud du Burundi pour le compte du parti CNL et trois pêcheurs ont été arrêtés ce jeudi. Ils ont été interpellés dans une buvette au chef-lieu de la province de Rumonge (sud-ouest). Accusés de tenir une réunion clandestine et d’atteinte à la sécurité, ils ont été conduits au cachot du commissariat provincial de la police. (SOS Médias Burundi)

Des témoins ayant assisté à la scène de leur interpellation disent que les quatre hommes partageaient un verre quand ils ont été appréhendés.

« Ils étaient dans un bistrot situé au centre récréatif communautaire CRC de Rumonge. La police est arrivée et les a brutalement arrêtés », racontent-ils.

Des proches des pêcheurs, rejettent les allégations qui pèsent contre eux.
Ils affirment que les trois pêcheurs sont plutôt victimes d’avoir refusé de donner une contribution de 10.000 francs burundais. Le montant est exigé à chaque pêcheur par la fédération des pêcheurs du Burundi, selon des sources locales.

Cet argent serait destiné à la confection des badges et à l’achat des gilets, une explication qui n’a pas convaincu tous les pêcheurs. C’est une exigence de la marine militaire pour tous les pêcheurs de porter des gilets et badges à partir du premier octobre prochain.

Les pêcheurs en détention auraient exigé que le paiement soit sanctionné par un reçu.

Les proches des interpellés dénoncent une « arrestation arbitraire » et exigent leur libération.