Kirundo : deux jeunes Imbonerakure et un opposant vivent en cachette

Kirundo : deux jeunes Imbonerakure et un opposant vivent en cachette

Marc Nduwamahoro, un certain Macumi, deux jeunes du parti présidentiel et Kunzira, un élu local issu du parti d’opposition CNL vivent en cachette depuis bientôt deux semaines. Tous les trois hommes habitent la commune de Kirundo (nord du Burundi). Selon nos sources, ils craignent pour leur sécurité. (SOS Médias Burundi)

L’affaire qui les a poussés à se cacher remonte à quelques mois. C’est un conflit entre deux camps du parti CNDD-FDD au pouvoir. Il y a deux semaines, un jeune Imbonerakure a été gravement blessé lors d’une bagarre entre les deux groupes du parti présidentiel, l’un soutenant l’actuel commissaire en charge de l’idéologie au sein du parti Anastase Manirambona et l’autre étant du côté de l’ancien député Jean Baptiste Nzigamasabo dit Gihahe.

Au moment des faits, Marc Nduwamahoro a été transféré à l’hôpital de référence de Karusi (centre-est) pour des soins suite à des gravité de sa situation. Il avait été battu à l’ aide de crosse de fusil au niveau de la tête et à la poitrine. L’homme est en même temps directeur de l’école des travaux publics de Kirundo.

Les deux jeunes Imbonerakure appartiennent au clan Gihahe. Ils affirment être recherchés par les membres du groupe Manirambona pour les tuer. L’opposant est un chef de colline. Il est visé pour avoir refusé qu’un de ses sujets soit maltraité par des Imbonerakure.

Selon nos sources Marc Nduwamahoro se serait réfugié à Bujumbura (capitale économique) chez un haut gradé de l’armée natif de Kirundo où il poursuit sa convalescence. Les deux autres font savoir être dans un endroit tenu secret en attendant que l’affaire soit traitée.

Toutefois, ils dénoncent des menaces contre leurs familles respectives. « Nous avons appris que les responsables des Imbonerakure dans la province et la commune sont en train de persécuter nos familles pour qu’elles révèlent où nous nous cachons. Nous demandons à la hiérarchie du CNDD-FDD de se pencher sur l’affaire », disent-ils.

_____________________

Photo : Marc Nduwamahoro sur le lit d’hôpital. Aujoud’hui, il se serait réfugié à Bujumbura chez un haut gradé de l’armée natif de Kirundo où il poursuit sa convalescence.

Previous Mwaro : deux morts dans une attaque armée
Next Burundi : le gouvernement a levé la mesure de suspension de l'ONG locale PARCEM