Les États-Unis souhaitent renouveler leurs relations avec le Burundi

Les États-Unis souhaitent renouveler leurs relations avec le Burundi

Le souhait transparaît dans une lettre que Donald Trump a envoyée au président burundais Évariste Ndayishimiye. C’est Peter Pham, l’envoyé spécial du président américain dans le Sahel qui était porteur du message hier, lors de la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance du Burundi. Le chef de l’État burundais lui a estimé que son pays a besoin de partenaires et que « personne ne se suffit ». (SOS Médias Burundi)

Peter Pham a indiqué que son pays et le Burundi vont atteindre les objectifs communs. « Je suis venu en tant qu’envoyé spécial du président Donald Trump pour féliciter le peuple burundais pour la fête d’indépendance. Le président Trump souhaite que lui et son homologue burundais puissent ensemble atteindre des objectifs communs », a indiqué M. Pham après être reçu par le président burundais.

Il a également précisé les domaines dans lesquels la première puissance aimerait intervenir. C’est notamment celui du maintien de la paix et de la stabilité.

Le président Évariste Ndayishimiye a dit que le Burundi a besoin des partenaires, que ce soit dans la lutte contre le Covid-19 ou dans le développement du secteur agricole.
‘’Nous avons besoin des partenaires car personne ne se suffit. On a besoin d’un partenariat constructif car nous sommes dans une nouvelle ère,’’a répété les propos du président son porte-parole adjoint Alain Diomède Nzeyimana.

Le chef de l’État a également demandé à l’envoyé spécial du président américain de plaider pour le Burundi auprès de l’Union Européenne pour qu’elle lève les sanctions « injustement prises » à l’encontre de son pays.

M. Pham a accepté d’aider la nation de l’Afrique de l’est. Il a d’ailleurs promis de convaincre le conseil de sécurité de l’ONU pour que « la question du Burundi ne soit pas plus une préoccupation lors de ses séances comme il est d’accoutumée ».

Les relations entre le Burundi et les États-Unis se sont détériorées depuis 2015 suite à la crise déclenchée par un autre mandat controversé de feu Pierre Nkurunziza.
Les deux pays affirment vouloir les renouveler.

Previous Buhiga: découverte macabre
Next Kanyosha: un militant du CNL introuvable